Publié le 29 Avril 2016

"Ta facon d'être au monde "de Camille Anseaume....

Ce livre avait attiré mon attention sur les étalages en librairie par sôn titre plutôt suggestif et révélateur ainsi que que par sa jolie couverture pastel. 📚📚💕

J'avoue que me laisse rarement influencée par la jaquette des livres que je feuillette en librairie, mais lorsque j'ai consulté le résumé au dos, j'ai ete intrigue par les personnages de cette histoire et ai voulu en savoir davantage....

J'y ai vu en premier lieu un roman psychologique en parcourant les premières pages....Puis je me suis lancée dans cette belle histoire d'amitié entre ces deux petites filles, si différentes l'une et l'autre.

La première partie du roman m'a néanmoins déstabilisée un peu. En effet, l'auteur utilise le style narratif dès le début, désignant ces personnages par "elle" et "tu". pourquoi ce choix ? peut être est ce pour l'auteur une manière de renforcer chez le lecteur ce sentiment d'avoir devant lui deux personnages dotés de personnalités tres différentes mais quî peuvent se compléter : l'une est souvent inquiète de ce monde, ne se sent pas à la hauteur, ressent la nécessité de tout contrôler, de contrôler le temps qui passe jusqu'au moindre détail, ce qui fait d'elle une petite fille toujours "sous contrôLe. Certaines anecdotes m'ont d'ailleurs amusée lorsqu'elle effectue tous les gestes de la vie quotidienne en y accordant une régularité exemplaire un peu comme une petite fille modele'....On retrouve la le stéréotype de l'enfant qui tente par tous les moyens de convenir au modele social, de faire plaisir à ses parents, de se conformer aux règles. Ce qui est intéressant c'est que cette petite fille porte sur le monde des adultes ainsi que sur son enfance un regard à la fois spontané et tres juste.

L'autre est toujours souriante, spontanée, lumineuse et joyeuse.....

Sont alors abordées les questions des différences familiales, l'héritage social, la facon d'appréhender la vie dans ce qu'elle a de plus profond. il y a l'aspect extérieur, ce qu'on perçoit chez les autres et qui fait notre différence. C'est cette différence que perçoit le narrateur à travers un autre modele que le sien.

la deuxième partie du livre m'a davantage plu car ôn retrouve nos deux amies durant leur jeunesse. on partage leurs moment de de complicité durant ce temps de vacances, et j'ai eu le sentiment d'entrer davantage dans l'intrigue de l'histoire. elles découvrent ensemble la vie, l'amour' jusqu'à ce qu'un drame bouleverse le monde qu'elles se sont bâti.

Un livre profond, un belle histoire qui m'a fait connaitre Camille Anseaume dont j'avais entendu parler lors de la parution d'"un tout petit rien". 📚📚

Le style est juste, des phrases courtes, des anecdotes fraîches et beaucoup de spontanéité dans certaines descriptions, notamment dans es souvenirs d'enfance....

Voir les commentaires

Rédigé par HERVE

Repost0

Publié le 16 Avril 2016

Un roman autobiographique bouleversant : "Shab ou la nuit" de Cecile Ladjali 📚📚

Cecile Ladjali, dans ce roman autobiographique porte un regard introspectif sur son enfance. Pétite fille iranienne adoptée dès sa naissance par une famillé de "conspirateurs taiseux" comme elle l'explique, elle ressent très tot le secret et le voile quî pèse sur sur ses origines....

Elle passe son enfance à Paris puis en banlieue parisienne entre des parents aimants mais quî manifestent peu leurs sentiments. Son père, d'ailleurs, secoue par ses origines car déraciné d'Algerie, n'hésite pas à user du martinet, meme s'il l'aime profondément. Ses parents se sont contentés de lui dire qu'ils sont allés la chercher dans unegrandemaison en Suisse, sans lui donner d'autres explications. Un voile pese alors sur ses origines, quî n'aura de cesse de la tarauder tout au long de sa vie....

Tres tot, la pétite Cecile prend conscience de ses origines, depuis la cour de récréation ou un de ses petits camarades de classe lui lance: "tu es arabe et tu pues !" la petite fille décide alors de se blanchir le visage de talc. Elle ressent très tot la différence, elle quî à de long cheveux noirs et la peau mate....

Cecile Ladjali évoque à travers plusieurs épisodes et anecdotes des passages émouvants de son enfance, grâce à une écriture fluide et des dialogues pleins de sentiments. devenue plus tard professeur agrégé de lettres, Cecile, dotée à l'adoption d'un prénom evoquant étymologiquement parlant la cécité (caecilia signifiant aveugle"découvre à la naissance de sa fille, le nom que lui avait donné sa mere avant de l'abandonner à sa naissance : "Roshan " qui signifie soleil.

Un roman autobiographique bouleversant que j'ai lu en quelques heures et quî renforce mon intérêt pour cette auteur de ma génération puisqu'elle est née en 1971....📚📚💕

Voir les commentaires

Rédigé par HERVE

Repost0

Publié le 20 Mars 2016

Un livre dévore en quelques jours : "un hiver à Paris" de Jean Philippe Blondel

j'ai lu ce roman de Jean Philippe Blondel dont j'avais entendu parler il y a quelques annees lors de sa sortie aux editions Buchet-Chastel.

j'avais également envie de découvrir cet auteur que je ne connaissais pas encore. Je dois avouer que le theme évoque par l'auteur, la selection draconnienne par les classes préparatoires a suscitée en moi le désir de me plonger dans ce livre... Jean Philippe Blondel brosse un portrait dérangeant, sévère mais néanmoins lucide sur l'univers implacable des grandes écoles préparatoires, ces codes et ses exigences.

Pas simple de se faire accepter pour un élève de province issu d'un milieu modeste, quand on arrive dans l'une des plus prestigieuses écoles de Paris, Khagne et Hypokhagne. Victor amasse des heures et des heures de travail, n'a aucune vie sociale, pas d'ami, rentre chaque week end chez ses parents. il se sent transparent aux yeux des autres étudiants qui ne semblent pas s'intéresser à lui...mais parmi eux, il y a Mathieu, élève moins aguerri lui aussi, mais qui n'en reste pas moins brillant...Mathieu subit plus durement la pression d'un professeur qui lui inflige des remarques humiliantes. Un jour, Mathieu décide alors de mettre brutalement fin à ses jours en sautant depuis la rembarde de la bibliothèque. Les élèves de la salle d'en face perçoivent un choc brutal et comprennent immédiatement ce qui vient de se passer, notamment Victor qui commençait à se rapprocher de Mathieu en l'invitant à boire un verre à l'occasion de son anniversaire...

Je viens de devorer ce roman poignant, une lecture dont on ne sort pas indemne, un roman qui nous fait réfléchir sur les thèmes des relations familiales, sur l'incidence du milieu social. L'auteur nous montre comment ces étudiants, formatés par leur milieu social (beaucoup sont issus de milieux bourgeois et logent dans ces grands appartements haussmaniens avec vue sur les jardins du Luxembourg....)régit par le désir de leurs parents d'intégrer les plus prestigieuses écoles de Paris, se retrouvent finalement sans repere... ce tragique événement qui secoue la célèbre école d'Hypokhagne va être un élément déclencheur pour Victor ainsi que Paul, un autre brillant étudiant de se remettre en question, de revoir leurs priorités.

Un livre dérangeant, profond qui bouscule les consciences et qui m'a profondément marqué

Voir les commentaires

Rédigé par HERVE

Repost0

Publié le 5 Mars 2016

"Petites recettes de bonheur pour les temps difficiles" de Suzanne Hayes et Loretta Nyhan

Ma chronique.

A toutes celles qui aiment les romans épistolaires, je dis "allez y ! Lancez vous dans la lecture de ce livre !"

résumé : États -Unis, annees 1940, Glory' enceinte et deja mere d'un petit garcon, souffre de l'absence de son mari, parti au front, de l'autre côté de l'atlantique. A des centaines de kilomètres d'elle, Rita, une femme et mere de soldat egalement, n'a pour compagnie que la fiancée de sôn fils. une lettre, envoyée comme une bouteille à la mer, va les reunir. Entre inconnues, on peut tout se dire. les angoisses, l'attente des êtres aimés, mais aussi les histoires de voisinage, les secrets les plus intimes et les recettes de cuisine. les petites joies qui font que, dans les temps les plus difficiles, le bonheur trouve le chemin.

Mon avis : une tres belle histoire d'amitié entre deux femmes qui ne se connaissent pas, l'une est jeune et attend son deuxième enfant lorsque sôn mari part au front, l'autre est plus Agee et souffre également de l'absence de son jeune fils et de son époux.....Un club des femmes se réunit au presbytère chaque mercredi après midi et propose à ces femmes, de correspondre, sous couvert d'anonymat avec d'autres femmes seules en cette période difficile de guerre.....deux femmes résidant dans deux états différents des États Unis, l'une dans le Massachussets et l'autre dans l'Iowa.

Une correspondance régulière s'engage alors entre ces deux femmes qui se confient leurs soucis quotidiens, leurs joies et leurs peines, qui s'échangent des tuyaux et des recettes de cuisine en ces temps de rationnement alimentaire. J'ai aimé les conseils apportées par Rita a Gloria, cette jeune épouse, obligée d'élever ses deux enfants en compagnie de Levi, le frere de sôn mari parti au front....

Comment se montrer une femme digne, courageuse et respectueuse de sôn mari quand Levi, qui soutient Gloria dans cette période difficile, se rapproche d'elle ?.....

Comment vivre l'absence d'un mari parti à l'autre boud du monde lorsque Gloria, Robert, Levi ont toujours forme un trio tres proche, liés depuis l'enfance ? Est-il alors possible seulement de réprimer ses sentiments face à l'évidence de la situation ? Comment ne pas se sentir désarmée, impuissant devant la cruauté de la guerre, l'absence de l'être aimé ?

Rita, cette femme plus aguerrie par les rudesses et l'experience de la vie, mariée à un professeur d'université parti au front, va apprendre à Gloria le juste milieu des choses, celui d'apprendre à suivre le chemin de son cœur.....Son bon sens, sôn recul face aux difficultés de la vie vont permettre à Gloria de trouver en elle les ressources nécessaires pour affronter les questions qu'elle se pose....

Voir les commentaires

Rédigé par HERVE

Repost0

Publié le 16 Février 2016

"Les brumes de l'apparence" de Frederique Deguelt

Quand un notaire de province lui annonce qu'elle hérite d'une masure au milieu de nulle part, Gabrielle, parisienne, 40 ans, s'élance sur les routes de France pour rejoindre l'inattendue propriété et organiser rapidement sa mise en vente....qu'elle ne va pas être sa surprise de découvrir ce lieu plein d'étrangeté et menaçant....

je n'en suis actuellement qu'à une trentaine de pages de ce livre et j'avoue qu'il me plait deja énormément. Le lecteur entre très rapidement dans l'atmosphère de ce lieu etrange, l'écriture fluide de Frederique Deguelt nous entraîne facilement dans la spirale de l'histoire....

A tres bientot donc pour une chronique une fois cette lecture terminée !!!! 📚📚📚❤️

Voir les commentaires

Rédigé par HERVE

Repost0

Publié le 14 Février 2016

"les chats de hasard" d'Anny Duperey

Ce livre fut pour moi un vrai coup de cœur !

je connaissais Anny Duperey en tant qu'actrice jouant dans des comédies plutôt drôles et teintées d'humour..J'ai découvert enfin l'auteur, à travers ce livre autobiographique qui m'a énormément plu.

il s'agit d'un livre qui se lit simplement, de part sôn écriture fluide et l'attachement que l'auteur porte au monde animal, a ces chats qui ont jalonnés son existence de petite fille dans ce quartier pauvre de Rouen.

Ce livre n'est pas seulement un livre qui se veut autobiographique. Si l'auteur évoque de nombreux souvenirs de son enfance, c'est aussi pour évoquer, une fois adulte la place importante des chats qui ont jalonné son existence. En effet, c'est avant tout un livre qui traite de la façon dont cet animal va faconner l'existence de sa maîtresse, à travers des expériences riches de sens, à travers l'attachement qu'elle va créer avec Missaoui, sôn formidable "chat de hasard"...

l'actrice fait également allusion à la place important que tiendra Missaoui dans sôn exxistence, elle qui a été frappée durant son enfance par ce choc immuable, ce deuil insupportable, celui de ses parents. Le Theme de l'absence, de la mort est présent tout au long du livre, dans ses rapports que l'auteur a avec ses enfants, de sa relation qu'elle noue avec "ses chats de hasard" dont l'un, Missoui restera "la plus belle personne animale" qui accompagnera son existence et y apportera paix et simplicité, comme elle le décrit.

Ce livre est plein de sentiments, triste parfois notamment à la fin où le lecteur est ému jusqu aux larmes lorsqu'Anny Duperey évoque la mort de Missoui, ainsi que le chagrin des enfants qui etaient très attachés à l'animal.

J'ai passé un excellent moment, ce livre est très beau et j'ai eu du mal à le lâcher tellement le récit est "prenant".

Voir les commentaires

Rédigé par HERVE

Repost0

Publié le 13 Février 2016

Bienvenue à toutes ! Une petite présentation s'impose...

Une petite présentation s'impose avant de commencer ce blog...

Me voici comme beaucoup de passionné(e)s de lecture, lancée dans la blogosphère afin de partager avec vous ma passion pour la littérature contemporaine française et étrangère.

Travaillant dans la fonction publique comme gestionnaire administratif, des études littéraires m'ont permis de satisfaire mon goût pour la littérature, la découverte d'auteurs et la culture artistique.

Curieuse et ouverte d'esprit, j'ai une prédilection pour les romans psychologiques, les auteurs contemporains comme Tatiana De Rosnay, Anna Galvada, David Foenkinos, Christian Bobin, Olivier Adam et bien d'autres encore, davantage que pour les romans policiers et les thrillers !

Lire est non seulement une passion pour moi, mais c'est une activité qui me permet d'apprendre chaque jour, qui me permet de voyager sans sortir de chez moi, enveloppée douillettement dans un plaid les jours de grisaille et de pluie...

En effet, la lecture offre une panoplie de possibilités au lecteur : s'identifier aux personnages d'une histoire, vivre des émotions, se sentir transporté(e) par des aventures extraordinaires. Lire permet également d'utiliser son esprit critique, se confronter à des idées.

Ne dit-on pas que "Lire délivre" ? autrement dit "Lire des livres" dans le sens où la lecture nous permet de nous sentir vivre, donc libre ? Elle nous permet également de ressentir des émotions, de partager des sentiments humains à travers un récit et c'est cela qui me passionne le plus...

Devenue accessible à toutes et à tous, la lecture est un formidable tremplin vers la connaissance, grâce à l'accès facilité à des lieux culturels comme les bibliothèques, les médiathèques, ainsi que grâce à la vente et le trocs de livres.

Ce blog est également pour moi une occasion de faire le point sur le contenu et l'avancée de mes lectures par le biais des chroniques que je mettrais à votre disposition prochainement....

BIENVENUE A TOUTES ET A TOUS pour partager vos lectures !

Voir les commentaires

Rédigé par HERVE

Repost0